Atelier d’écriture créative

ATELIER D’ÉCRITURE CRÉATIVE

en langue serbe

organisé en collaboration avec l’association culturelle l’Atelier slave

conçu et animé par Mira Popović, écrivain et journaliste

PUBLIC

Cet atelier d’une durée de quatre mois est destiné à tous ceux qui ont envie de se lancer dans l’écriture créative en langue serbe, pour des raisons professionnelles ou personnelles. Quelle que soit la motivation – publier ses textes ou tout simplement donner une forme littéraire à ses récits de famille, anecdotes ou souvenirs – et quelques soit le niveau d’écriture : amateur, débutant, confirmé – tous sont bienvenus. 

OBJECTIFS

Ouvert à tous ceux qui désirent découvrir le plaisir de l’écriture ou souhaitent l’approfondir, cet atelier permet aux participants d’acquérir les particularités de l’écriture créative, de développer leur créativité et l’aisance à l’écrit.

PROGRAMME

– Découverte des formes de l’écriture créative, fiction et non-fiction.

– Sensibilisation à l’acte d’écriture.

– Elargissement de capacité d’expression écrite et orale.

– Sensibilisation à la littérature et culture serbe via les supports de l’atelier.

DURÉE, HORAIRES, LIEU

Du 18 septembre 2020  au 22 janvier 2021 (en dehors des vacances scolaires et jours fériés), soit 15 séances d’atelier de 2 heures. L’atelier se déroule le vendredi de 19h00 à 21h00 à l’Atelier slave au 5, rue du Loing, 75014 Paris.

Possibilité de cours intensifs et de stages.

TARIFS

450 euros pour 15 séances de 2 heures. Tarif réduit pour les étudiants, chômeurs, retraités : 360 euros. Paiement en 3 fois.

RENSEIGNEMENT ET INSCRIPTION

Par mail mirapar@yahoo.fr ou par téléphone au 06 14 37 70 15.

Écrivain reconnu (éditée en France aux éditions Viviane Hamy), Mira Popović est, avec son livre « Buđenje », lauréate du prestigieux prix littéraire serbe Žensko pero 2017 pour la meilleure œuvre en prose écrite par un auteur féminin. Au cours de sa riche carrière journalistique, elle a longtemps été correspondante des médias yougoslaves et serbes à Paris, et continue à écrire pour la presse belgradoise sur les événements culturels et littéraires en France.